Les food courts en France : tendance mode ou tendance de fond ?

Savant mélange de divertissement et de restauration, le food court a sans conteste, conquis le cœur des Français. S’agit-il d’une tendance passagère ou de l’avenir de la restauration rapide en France ? C’est à cette question que nous allons répondre dans cet article.

Un concept en pleine expansion 

Très populaire en Asie, aux États-Unis et ailleurs en Europe, le food hall séduit de plus en plus dans l’Hexagone. Retrouver un food court à Paris n’est plus étonnant. Le pays en compte déjà une vingtaine et au moins une quinzaine de projets sont en cours. Devenus très tendances, ces ouvertures successives de projets sont portées non seulement par l’effet de mode, mais aussi par des investisseurs motivés. Cela présage assurément d’un bel avenir pour le food court.

Toutefois, la fermeture du site Ground Control des Champs-Elysées en avril 2019, cinq mois après son ouverture, montre que la formule n’est pas encore totalement assise. Mais, il n’en demeure pas moins que les food halls ont fait de la restauration rapide une expérience pleinement sociale qui attire toujours plus de monde. 

Food court : l’avenir de la restauration rapide ? 

Au-delà de l’effet de mode, le food court connaît assurément un essor spectaculaire. Cela est notamment dû au fait que le business model des food halls est bénéfique pour toutes les parties concernées. En effet :

  • pour les gestionnaires des aires commerciales, il s’agit d’un moyen de générer des économies d’échelle ;
  • les restaurateurs, quant à eux peuvent baisser leurs coûts (loyer, énergie, nettoyage…) avec le food court, en mutualisant les charges ;
  • enfin, les clients ont accès à des choix de restauration variés dans un seul et même lieu ainsi que des activités culturelles et festives à n’importe quel moment de la journée. 

Le food hall aura donc tendance à évoluer dans les prochaines années. Les leaders de la distribution et de la restauration pourraient certainement récupérer le concept de food court. Mais cela n’empêchera pas la perpétuation des initiatives locales de food halls indépendants dans les hyper-centres des grandes villes.

Ainsi, on peut affirmer sans risque de se tromper que la tendance du food hall en France est l’avenir de la restauration rapide dans l’Hexagone. Cela se confirmera certainement avec l’implantation prochaine d’autres projets dont celle du plus grand food court d’Europe, à Paris dans les ateliers Gaité.